Meudon Connexion. PAP Meudon

Connexion rapide
Meudon Connexion. PAP Meudon

Annonces entre particuliers à Meudon. 1er site communautaire de Meudon

Derniers sujets

» Cours Photoshop par un graphiste 15 Euros/Heure
Dim 7 Jan 2018 - 10:40 par Foucault

» Baby sitting : mercredi après-midi et/ou soirs du week-end
Mer 30 Mar 2016 - 13:47 par Invité

» cherche babysitting - garde peri-scolaire 2013/14
Mer 30 Mar 2016 - 13:41 par Invité

» Offre de service de baby-sitting sur Meudon
Mar 29 Mar 2016 - 13:33 par christine

» Du coté de mon Village...
Mar 2 Fév 2016 - 13:35 par Foucault

» Les raisons de mon amertume
Mer 21 Oct 2015 - 14:29 par Foucault

» Cours de chants ?
Mer 26 Aoû 2015 - 14:25 par Roberto

» Cours Guitare & Chansons de 7 à 77 ans !
Mer 26 Aoû 2015 - 11:56 par Roberto

» Garde Chat
Lun 29 Juin 2015 - 15:17 par christine

» Trouvé Labrador
Dim 1 Fév 2015 - 17:41 par Invité

» Location - Parking sous-sol sécurisé Val Fleury RER C
Dim 1 Fév 2015 - 17:00 par Véronique

» Conférence sur le Bonheur : 3 kifs pr jour
Ven 16 Jan 2015 - 9:36 par Véronique

» Murs peints
Lun 29 Déc 2014 - 18:20 par Foucault

» Restaurant le Seventeen une superbe découverte !
Jeu 27 Nov 2014 - 11:10 par Julie

» VENDS PARKING MEUDON VAL FLEURY
Jeu 30 Oct 2014 - 7:09 par videloup


    Du coté de mon Village...

    Partagez
    avatar
    Foucault

    Masculin
    Nombre de messages : 28
    Age : 72
    Quartier : Place Rabelais
    Profession/Loisirs : artiste peintre
    Humeur : Je suis incisif, insatiable, je pétille...
    Date d'inscription : 02/06/2008

    Du coté de mon Village...

    Message  Foucault le Mar 2 Fév 2016 - 13:35

    Laughing
    Du coté de mon Village...

    Je suis né au Caire, à l'ombre du sphinx, un premier décembre 1945, fruit de la rencontre entre un père artiste bohème et d’une mère « princesse égyptienne » issue d’une belle famille grec catholique, évoluant alors à la jointure de l'Orient et de l'Occident, passant sans complexe de l'Égypte à la France, des terrasses d'Héliopolis, aux plages d'Alexandrie, pour atterrir au coeur du quartier latin... Belle étrangère, jeune femme insouciante dans cette passerelle géographique à l'itinéraire incertain, ignorant qu’un artiste c’est souvent fauché, et que la vie parisienne n’est pas la même à Meudon et à Montmartre... avec comme arrière plan, cette mémoire en filigrane, ces ascendants... Pacha, Bey, ces diables à moustaches, ces orientaux à l'allure européenne.

    Le hasard fait parfois bien les choses... Arrivé à Meudon en 1950, j’atterris au 27 avenue du château. Ce "flash back" réveille en moi des souvenirs de colle blanche, d'encre violette, de bons points pour les autres, et de buvard réparateur pour moi... spécialiste averti du "saute mouton" scolaire, passant sans embarras de l’école Ferdinand Buisson au lycée de Sèvres, puis à La Source, empruntant joyeusement ces chemins de traverse, j'entrevois encore aujourd'hui toutes ces odeurs endormies où, petit garçon, j'avais un mal fou à me discipliner, à avoir cette conscience appliquée, je me voyais déjà mourir au travail... la tête près des étoiles. Et pendant le crissement interminable de la craie sur le tableau noir, je louchais déjà sur ma voisine de classe.

    Allant le dimanche matin chercher le lait à la ferme située à l’angle de la route des Gardes et de la rue des Capucins. A cette époque, Meudon était un labyrinthe de petits sentiers, le rêve des gamins, peu de voitures, on fumait les bouts de lianes accrochées aux murs du sentier des Voisinoux (ou deux petites brunettes nous regardaient passer l’air perplexe), surgissant sur le marché place Stalingrad et pissant volontairement à coté des vespasiennes municipales, un must... M. Marceau le marchand de légumes, la boulangerie, ils étaient déjà en place.

    Puis il y eu les fêtes, la fête de l’amitié, la Saint Jean, celles de l’Orangerie, jusqu’à accueillir en 1959 sous les terrasses de l’Observatoire la fête de l’Huma ! Il y avait aussi, le samedi, les bals dans les bois à la fontaine Sainte Marie, sans oublier « les rallyes », ces boums de la bonne bourgeoisie..., les fêtes secrètes, celles annuelles du calendrier druidique, la Pierre aux Moines où les druides à poil sous la bure coupaient le gui..., les « blousons noirs » qui campaient sur leur territoire devant le café restaurant de la gare Val Fleury, le « Club des jeunes » place Rabelais, tous à l’orangeade. Passait sous nos fenêtres, le rémouleur, le marchand de charbon, le vitrier, et ce curieux barbu, seul SDF avec sa poussette, on ne s’ennuyait pas à Meudon !

      La date/heure actuelle est Jeu 15 Nov 2018 - 10:34